Conseils de santé

Chaque trimestre, au moins, vous pourrez trouver sur cette page des conseils de santé, des informations thérapeutiques mais aussi la réponse des questions que vous vous posez et que vous m'aurez fait parvenir à

office@crossbeamgroup.com

 

LE DRAINAGE « PSYCHO » (hiver 2015)

 

 «mon cerveau ne me laisse pas tranquille»  «je pense tout le temps»  «ça n’arrête jamais !»

 

Ceux qui connaissent ces messages, qu’ils complètent souvent par « j’ai un petit vélo dans la tête ! » confirment en fait la présence de pensées chroniques ou perpétuelles qui les agressent sans tenir compte du lieu ni de l’heure !

 

Il résulte de cette situation souvent difficile des symptômes qui peuvent devenir dérangeants tels que : insomnies – nervosité - anxiété – hyper tension artérielle – vertiges – stress et bien entendu baisse de moral et fatigue chronique…..

 

Ce qui se définit scientifiquement par « Hyperfonction Cérébrale » est en fait une succession d’alarmes et d’informations d’alertes lancées par le cerveau.

 

Mais pourquoi ces informations ?

 

Nous avons tous une partie de notre cerveau que j’ai nommé « le cerveau automatique ».

 

Comme son nom l’indique, celui-ci fera à votre place tout ce que vous avez programmé, sans que vous ne vous en rendiez compte.

Il va permettre des successions de mouvements même compliqués sans que vous ayez à y réfléchir (monter des escaliers ou marcher dans la rue par exemple).  

C’est vous-même qui avez programmé toutes ces actions !

 

Ce « cerveau automatique » fera de même pour les pensées ou réactions psychologiques à des événements.

Car vous avez aussi prévu, programmé vos réactions à de multiples situations, y ajoutant votre sensibilité, vos valeurs, vos expériences, vos objectifs de vie.

 

Lorsque vous vivez ou expérimentez une situation qui correspond à votre « programmation », vos réactions seront conformes au plan et ces expériences passeront directement dans votre cortex, lieu de stockage gigantesque et silencieux.

 

En revanche lorsque l’événement est contraire à votre « programmation » (situation imprévue comme la découverte d’un fait troublant dans votre vie –exemple votre mari vous trompe)  le cerveau ne sait pas ce qu’il doit faire de cette situation non prévue et va la stocker temporairement dans ce que j’ai nommé la « salle d’attente ».

 

Toutefois votre cerveau n’aime pas l’imprécision et le vague ni le désordre et va vous annoncer qu’il y a quelque chose qui le dérange dans la « salle d’attente ».

Il le fera par incitation électro magnétiques (son langage) presque en continu et c’est cela l’hyper fonction cérébrale !

 

Au début ces messages viendront vous déranger lors de votre repos (pendant la nuit) puis progressivement vous serez dérangés durant toute la journée par ces pensées vous rappelant les événements  qui vous ont perturbés.

 

Comment cela peut-il altérer votre santé ?

 

L’hyperfonction cérébrale dérange par son rappel périodique et souvent constant ce qui perturbe l’harmonie de la circulation énergétique dans l’organisme.

 

Elle raccourci souvent les périodes de sommeil donc de récupération.

 

Mais surtout elle influence négativement le déroulement de la plupart des fonctions de l’organisme par ses messages d’alertes sur les méridiens et les organes correspondants.

 

Lorsque les événements, chocs ou pensées ont provoqué, chez vous des réactions fortes, les alertes envoyées par le cerveau atteignent des endroits très précis :

           

En cas de NON ACCEPTATION, c’est l’ESTOMAC qui sera perturbé,

 

En cas de PEURS, d’ANXIETE ou d’ANGOISSES, les REINS seront alertés,

 

En cas de FRUSTRATION, de COLERES ou d’INJUSTICE, le FOIE sera touché.

 

On peut dès lors comprendre pourquoi, après une période d’alertes, ressenties ou pas, ces organes commencent à avoir une circulation inter cellulaire déficiente, puis une fonction anormale qui se concrétisera par l’apparition de symptômes connus :

 

ESTOMAC : début de digestion difficile, refoulement gastrique, acidité par exemple,

 

REINS : douleurs en bas du dos, céphalées au milieu de la tête, articulations sensibles, jambes douloureuses ou gonflées, problèmes urinaires etc.

 

FOIE : bouche sèche au lever, nausées, vertiges, vision altérée, céphalées frontales ou cervicales, douleurs de genou etc. 

 

Avec en plus une fatigue chronique évidente et un moral qui se défait.

 

Enfin, souvent, les patients dans cette situation souffrent de fortes envies, voire de petites boulimies de produits sucrés qui n’arrangent pas le contrôle du poids !

 

QUE FAIRE ?

 

Aussi longtemps que votre cerveau gardera dans sa « salle d’attente » ces événements, souffrances ou situations non-conformes à votre programmation initiale, il vous fera subir ses alertes qui vont perturber les fonctions de divers organes.

 

Logiquement, partant du point du vue confirmé que le CERVEAU VOUS OBEIT TOUJOURS, Il vous faudra donner un ORDRE à votre cerveau afin qu’il enlève la cause de chaque alerte de la « salle d’attente » et ainsi laisse passer ces pensées dans votre cortex, dans lequel elles seront totalement silencieuses.

 

Il n‘y a que vous qui pouvez donner cet ordre et ainsi vous libérer !

 

Pour atteindre le cerveau sans filtre, l’oreille est idéale car ce que vous entendez ne peut être changé et s’imprimera tel quel sur le cerveau !

Il faudra donc PARLER A HAUTE VOIX

 

Procédure !

  1. Phase de préparation :
    1. Faire une liste de ce qui tourne dans votre tête.
    2. Préciser les événements (plus c’est précis, plus vite vous serez libérés)
  2. Phase de thérapie :
    1. Prendre chaque élément, un à un et séparément et donner votre ordre !

 

Phase de préparation - Faire une liste :

 

Prendre une feuille (A4 de préférence) et la diviser en colonnes (larges !) correspondant au nombre d’organes à soulager.

 

Exemple :

NON ACCEPTATION

ANXIETE – PEURS

FRUSTRATION

COLERES

 

 

 

 

 

Puis lister dans chaque colonne ce qui correspond à vos pensées.

 

Ce ne sont que des exemples qui, je le souhaite, ne vous concernent pas !

 

Exemples :

NON ACCEPTATION

ANXIETE – PEURS

FRUSTRATION

COLERES

 

 

 

 

Mari me trompe

Futur seule

Solitude

Mari me trompe

 

Un événement ou une souffrance peut se retrouver dans plusieurs colonnes !

 

Laisser aller vos pensées et remplissez autant de lignes que nécessaire !

 

Une fois votre première liste faite, posez vous la question de la précision des événements inscrits. Reprenez la liste pour préciser mieux les événements, c’est très important.

 

 

Dans le même exemple que ci-dessus :

NON ACCEPTATION

ANXIETE – PEURS

FRUSTRATION

COLERES

 

 

 

 

Mensonges de mon mari

Réaction de la famille

Manque de tendresse

Attitude du mari

Abandon

Finances

Pas de soutien

Vexation

Fuite du mari

Solitude

Pas vu venir

Celle qui me l’a pris

 

La liste peut être longue !

Ne cherchez pas, n’inventez rien…. Posez-vous la question :

Qu’est ce que je n’accepte pas ?    et

Qu’est ce qui me met en colère….. par exemple.

 

Les éléments de la liste vous viendront tous seuls à l’esprit et vous pourrez les inscrire puis les préciser.

 

Une fois la liste établie, vous vous sentirez déjà mieux, mais attention cette opération n’est pas la thérapie mais juste la préparation à la thérapie !

 

THERAPIE

         

  1. Prendre un détail précis de la liste (à votre choix, dans n’importe quel ordre, selon votre humeur ou votre moral),

 

  1. A HAUTE VOIX : nommer le détail et dire JE SAIS…(ainsi votre cerveau comprendra que « le/la chef/fe » a une information à donner et non pas une idée à analyser ou un rappel)
  2. …ajouter le nom de la colonne et ce qu’elle représente,

 

  1. vous pouvez ensuite ajouter un commentaire afin de vous sentir bien dans l’événement, (c’est facultatif)

 

  1. Donner l’ordre (très ferme !)

 

  1. TU RANGES     ou
  2. TU TE TAIS      ou
  3. TU ARRÊTES CES SIGNAUX     ou
  4. JE VEUX QUE TU RANGES.

 

 

Il est important de suivre ce protocole A LA LETTRE ! C’est la garantie de succès !

 

 

Exemples : (tirés des exemples précédents)

 

1. Non acceptation :

A propos des mensonges de mon mari             (élément précis)

 

JE SAIS que je n’accepte pas                          (colonne « estomac »)

 

Je n’accepterai et ne comprendrai jamais         (effet placebo - facultatif)

Je vais me débrouiller                                       ( 2ème commentaire - facultatif)

 

Alors TU RANGES, je veux que tu ranges !

 

  1. Colères :

A propos de mon amie qui m’a volé mon mari   (élément précis)

 

JE SAIS que ça me met en grande colère        (colonne « foie »)

 

Je ne pardonnerai jamais                                 (effet placebo - facultatif)

Elle verra bien comment il va la traiter              (2ème commentaire - facultatif)

 

Alors TU ARRÊTES ces SIGNAUX, TU TE TAIS !

 

Vous pouvez augmenter la pression en faisant un mouvement fort et inhabituel (taper sur la table ou contre un arbre) ou en jurant fort !

 

La thérapie est un acte fort !

Dites vous que vous avez supporté des années certaines choses non programmées ou que vous avez changé d’avis, « retourné votre veste » souvent (tout le monde l’a fait !).

 

Votre cerveau le sait et votre nouvel ordre doit donc être capté correctement.

 

TRES IMPORTANT !

 

Il n’est pas question de vous changer ! Restez comme vous êtes, gardez vos valeurs !

 

Il n’est pas nécessaire d’ACCEPTER ni de PARDONNER ni de MINIMISER votre souffrance et surtout pas de vous DEVALORISER !

 

Prenez les idées telles qu’elles sont et RANGEZ-LES !

 

Ces éléments resteront dans votre cortex, entiers et reviendront de votre mémoire si vous en avez besoin. Mais, dans cette attente, ils seront silencieux et ne vous perturberont plus.

 

Vous aurez fait baisser rapidement et durablement votre hyper fonction cérébrale.

 

 

Ce concept n’est pas à confondre avec une analyse ou une recherche de causes qui sont l’apanage des séances de psycho thérapie.

 

Ce concept n’est que le rangement de l’amas de pensées qui nous perturbent, nous empêchent de profiter de la vie, nous fatiguent et endommagent les fonctions de plusieurs organes.

 

En ordonnant à votre cerveau de ranger l’origine de ces perturbations, vous vous garantissez une augmentation de votre énergie, un meilleur sommeil et la disparition de multiples symptômes dérangeants.

 

N’oubliez pas de procéder également de la même manière lorsque vous serez confronté à un choc psychologique, à une mauvaise surprise, à un problème relationnel sur lequel vous n’avez pas de pouvoir. Dans ce cas faites-le de suite !

 

Ce qui se passe n’est pas de votre faute mais, simplement ne correspond pas à vos valeurs et à votre programmation personnelle.

 

RANGEZ donc ce qui ne vous correspond pas, ne gardez pas de « points d’interrogation » ni de questions sans réponses ni de souffrances passées.

 

RANGEZ !

 

 

 

Rappelez-vous que vous êtes les seuls à pouvoir  ranger !

 

Vous êtes vos propres thérapeutes !

 

 

Homéopathie et INTERVENTIONS CHIRURGICALES  (automne 2014)

 

L’homéopathie est précieuse AVANT et APRES les interventions chirurgicales.
 
Elle devrait toujours être utilisée dans ce cas  (beaucoup de médecins approuvent le procédé, qui est par ailleurs proposé dans bien des cliniques privées)                                           
TRAITEMENT
 
AVANT l’intervention :
 
1 jour avant :             ARNICA 15CH  et PHOSPHORUS 15 CH
                                    1 dose de chaque à une heure d’intervalle
 
Si le patient a beaucoup de trac avant l’intervention, prendre également, une dose de GELSEMIUM 15CH.
 
 
APRES l’intervention :
 
AU REVEIL :           ARNICA 9CH et NUX VOMICA 9CH
                                         5 granules  chaque heure pendant  4 heures au moins        
 
Dès le LENDEMAIN de l’intervention, prendre ensemble :
 
ARNICA 5 ou 9 CH                 3 granules 5 fois par jour pendant  1 semaine
 
NUX VOMICA    5 ou 9 CH   3 granules 5 fois par jour pendant  1 semaine
 
STAPHYSAGRIA.  4CH        3 granules 5 fois par jour pendant  1 semaine
 
OPIUM 9 CH                                3 granules 5 fois par jour pendant  1 semaine
 
 
A votre disposition pour tout renseignement supplémentaire ou spécifications pour interventions spéciales (p. ex. en gynécologie).

                    ALIMENTS ACIDES et ALCALINS  hiver 2014

INFORMATION aux patients ayant fait un test de tolérance alimentaire

 

Votre taux d’acidité sanguin (PH) est très important pour votre organisme

 

Garder son PH en équilibre est un excellent moyen de retarder les effets de la dégénérescence cellulaire, de garder sa forme et de conserver les meilleures chances de santé et de bien être physique et psychologique.

 

Un PH sanguin de 7 est NEUTRE

En dessous de 7, on parle de situation ACIDE

En dessus de 7, le sang est dit ALCALIN.

Le PH de parfait équilibre est légèrement alcalin soit entre 7,35 et 7,45

 

On peut, en règle générale, parfaitement équilibrer son PH par son alimentation

 

Comment arrive t’on à une situation ACIDE ?

    Par une alimentation dans laquelle il y a trop de produits acidifiants (voir liste)

    Par une intoxication progressive basée sur la prise prolongée de produits pharmaceutiques (antidépresseurs, antibiotiques, antalgiques) ou de composants toxiques (drogues)

    Par un stress émotionnel important

    Par un dérèglement des réactions auto immunes ou par tout procédé qui priverait les cellules d’oxygène

 

Dans un premier temps, l’organisme tentera de compenser en puisant dans les éléments alcalins et les minéraux. Si l’alimentation ne contient pas assez de ces substances, l’acidification des cellules sera lancée.

 

Que se passe t’il dans une situation trop ACIDE ?

    Baisse de la production cellulaire et de la régénération cellulaire

    Baisse du pouvoir d’absorption de la cellule

    Baisse de la capacité de détoxification cellulaire

    Augmentation du risque d’inflammation et d’infection cellulaire

    Augmentation de la fatigue et des risques de déclanchement de pathologies

    Baisse de l’efficacité des défenses immunitaires

 

Les causes principales de l’augmentation d’acidoses sont souvent à rechercher dans l’absorption trop importante de viandes, de produits laitiers, de sucres raffinés, de repas préparés industriellement, de sodas, d’édulcorants (surtout le « poison » Aspartame) et dans une vie trop trépidante entourée de pollutions diverses.

 

Pour garder un bon équilibre de PH, vous devriez manger 60% de produits alcalins et au maximum 40% de produits acides.

 

Pour vous aider à faire votre choix, voila une liste non exhaustive de ces produits :


ALIMENTS ALCALINISANTS

ALIMENTS ACIDIFIANTS

** = fortement alcalinisant

** = fortement acidifiant

 

 

 

 

LEGUMES  ALCALINS

LEGUMES ACIDES

Betterave

Brocoli**

Maïs

Olives

Choux

Chou Fleur

Pousses soja*

Fèves

Céleri

Concombre

Pomme de terre

Pois chiche

Aubergine

Pois

Haricots blancs

Haricots rouges

Laitue

Champignons

Petits pois

Carottes

Ognons

Epinards

Pois mange tout

Tomate

Patates douces**

Avocado

Courgettes

 

Asperges*

Lentilles**

 

 

Cardon

Courge

 

 

 

 

 

 

FRUITS ALCALINS

FRUITS ACIDES

Pomme

Abricot

Airelle

Myrtille

Banane

Coco

Canneberge

Groseille

Nectarine

Abricot

Prune

Pruneau

**Citron

**Lime

Fruits en conserve

**Fruits en sirop

**Melon d’eau

**Châtaigne

**Noix

Noix Pécan

**Mangue

Papaye

Noix Cashew

**Cacahuètes sel

Raisin

Pamplemousse

**Confitures

**Gelées

Orange

Cerise

Pistache

Pomme granat

Poire

Pêche

Dates

Figues

Kiwi

**Ananas

Rhubarbe

 

 

 

 

 

PROTEINES

PROTEINES

Amande

Millet

Protéines animales

Viandes

Tofu

Graine Citrouille**

Poissons

Crustacés

Graine Courge

Graine Tournesol

**Porc

**Charcuterie

Graine Lin

Blanc de poulet

**Produits laitiers

**Fromages durs

 

 

 

 

HUILES et VINAIGRES

HUILES et VINAIGRES

Vinaigre cidre

Moutarde

Toutes les huiles !

Vinaigres blancs

 

 

 

 

**MINERAUX

CEREALES

Calcium

Magnésium

Toutes céréales

Toutes les pâtes

Potassium

Sodium

Riz

Toutes farines bl.

ALIMENTS ALCALINISANTS

ALIMENTS ACIDIFIANTS

** = fortement alcalinisant

** = fortement acidifiant

 

 

                         DIVERS

DIVERS

Thé vert

Tisanes

**Café

Chocolat

Ginseng

Gingembre

**Sucres raffinés

Sucre brut

Cannelle**

Miso

**Edulcorants

**Aspartam

Sel de mer**

Cult. Probiotiques

**Prod. chimiques

Sel de table

Pollen abeille

Toutes les herbes

**Fritures

Tabac

Jus légumes frais

Jus fruits frais

**Drogues

**Médicaments

Valériane**

Sauce soja

Nourr. industrielle

Viennoiseries

Eau minérale

 

**Ketchup

**Coca cola

 

 

**Tous les sodas

Curry

 

 

Alcools forts**

 

 

Cette liste n’est pas exhaustive !

 

ATTENTION :

 

    Ne partez pas du point de vue de ne plus manger de produits acidifiants ! Pensez à un équilibre (60% produits alcalinisant et 40% d’acidifiants)

 

    Il y a des produits qui sont « entre deux ! » et que les spécialistes en diététique hésitent à placer (Tomates – Oranges – Cerises – Pomme de terre, par exemple)

 

    Ecoutez votre propre corps et suivez les indications « au feeling » de votre cerveau !

 

    N’oubliez pas les informations confirmées par votre organisme lors du test de tolérance alimentaire. Rappelez vous que ces informations sont valables pendant environ 6 à 12 mois.

 

    En cas de déséquilibre alcalin / acide confirmé lors d’une séance Prognos® suivez les recommandations du thérapeute qui pourra proposer une balance allant jusqu’à 80% de produits alcalinisant et 20% de produits acidifiants.

 

août 2013:

L’été  -  La soif  -  L’hydratation  -  Le besoin de boire ?

 

En espérant que les vertus photoniques du soleil et de la chaleur soient des plus bénéfiques pour vous en ce début de « belle saison », je me permets de vous apporter quelques précisions sur l’hydratation de votre corps.

 «Il est trop tard d’appeler le sourcier lorsque le puits est à sec !» Proverbe Chinois

En d’autres termes, il est déjà tard de chercher à boire lorsque vous avez soif !

 

S’hydrater, en toute saison mais bien entendu plus particulièrement en été, doit devenir un acte conscient et une discipline car on ne peut pas se fier à la sensation de soif pour combler ses besoins.

 

Nos besoins en eau ?

 

Notre corps se compose de plus de 70% d’eau. Chaque jour, le simple fait de respirer, de transpirer, d’uriner ou de digérer nous fait perdre plus de 2 litres d’eau !

Inutile de préciser que ces pertes doivent impérativement être comblées !

 

De plus il est important de refaire constamment des réserves pour maintenir le bon fonctionnement de l’organisme et pour permettre de répondre à certaines sollicitations de performances (même très modestes).

 

Il semble que le chiffre d’apport journalier de plus de 2 litres de liquide soit tout à fait plausible pour toute personne avec une activité normale.

 

Où trouver ces liquides ?

En buvant au moins 6 à 8 verres d’eau par jour (1 verre=250ml).

Dans votre alimentation, pour le reste :

  • les fruits, les légumes comportent jusqu’à 90% d’eau
  • les poissons et crustacés (env. 80%)
  • les viandes crues (70%) ou cuites (55%)
  • les pains frais et céréales (30%)
  • ceux qui parlent beaucoup et qui salivent facilement bénéficient d'un apport d'1/2 litre par jour au moins!

 

Rôle de l’eau ?

  • Fonction thermorégulatrice : comme le liquide de refroidissement qui parcourt le radiateur de votre voiture, l’eau maintient la température de corps autour de 37°C.
  • Fonction cardio-circulatoire : une mauvaise hydratation influe sur la fréquence cardiaque (hausse). L’eau participe à l’équilibre des échanges intra et extra cellulaires.
  • Fonction de drainage et d’élimination : l’eau débarrasse le corps des toxines accumulées par des excès de tous ordres : excès alimentaires, résidus de produits pharmaceutiques, toxines, acide lactique suite aux efforts musculaires, fièvre, nervosité, colère, stress….
  • Bien-être : que c’est bon de boire quand on a soif… !

 

Le mal d’eau ?

 Beaucoup de personnes qui ne boivent pas ou pas assez en souffrent !

  • 90% des migraineux sont des personnes qui boivent trop peu!
  • 85% des personnes souffrant de douleurs cervicales boivent trop peu!
  • 85% des personnes souffrant de douleurs dorsales (surtout sacro lombaires) boivent beaucoup trop peu!

Même si tous ne sont pas égaux devant la douleur, le manque d'apport hydrique est une caractéristique de beaucoup de maux musculo-articulaires récurrents. Boire de l'eau permet, dans la plupart des cas, d'atténuer les symptômes voire dans certains cas de supprimer tout ou partie du mal!

  • le manque d'eau est le facteur principal de la cause de fatigue pendant la journée!
  • une simple réduction de 2% d'eau dans le corps humain peut provoquer des problèmes de mémoire à court terme et une évidente difficulté de concentration!
  • boire au moins 5 verres d'eau par jour diminue les risques de pathologies du colon!

 Vous avez une bouteille d'eau à vos côtés?  OUVREZ LA et BUVEZ UN VERRE !

 



 

 

 






Contactez-nous!

sans plus attendre...